Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 21:49

   Je n'ai jamais été autant stressé pour une course, incluant mes premières courses pro, et les premières en élite. A Verdun, j'ai frisé l'ulcère à l'estomac, et je connais par coeur de chemin des toilettes. Il faut dire que c'était le premier triathlon de ma chérie et j'avais revêtit le costume de l'entraineur - supporter pour l'occasion, et je comprends la satisfaction que retirent les entraineurs quand ils voient performer leurs athlètes. Aussi, la performance a été au rendez-vous, et les trois quarts de la nervosité sont retombés à son arrivée, 20 minutes avant mon départ. J'espère qu'elle ne prévoit pas de faire un ironman un jour, pour le bien-être de mon système nerveux.

   Ma course avait lieu à 12h15 plus les 30 minutes de retard classique. C'était le championnat provincial élite sur distance sprint, et je me suis présenté dans une très bonne forme. Avec la baisse du volume en vue de 70.3 Timberman, la semaine a été réparatrice et les sensations vraiment bonnes dans les trois sports. Sur la nage, je savais le premier virage délicat (j'avais participé à et même gagné la course l'an dernier qui était le championnat provincial aussi mais amateur). Mais je devais surement être le plus lourd du groupe car je suis passé sur le corps d'à peu près tout le monde en prenant le virage à l'intérieur. Sur la première moitié du parcours, courant dans le dos, je suis resté proche des pieds du peloton, mais me suis un peu fait larguer sur le retour avec le courant de face d'une trentaine de secondes. J'ai tout de même nagé beaucoup plus rapidement cette année sans combinaison que l'an passé avec. De plus, n'ayant pas de combinaison à laborieusement enlever, j'ai fait une transition aussi rapide que tout le monde. Je suis resté "dans la game".

   D'après ce que j'ai pu voir sur longue distance cette année, c'est qu'on apprend des choses au contact dans l'eau et sur la course à pied, lorsque ceux de devant ralentissent à cause des dynamiques de course qu'ils ont subit sur le vélo, ou parce que la course à pied est leur point faible. On apprend beaucoup stratégiquement et mentalement sur la course à pied sur 70.3, mais très peu en vélo, car à mon niveau, je suis loin de l'action à l'avant. Au moins, 70.3 après 70.3, j'améliore toujours ma gestion de l'effort et ma nutrition. Sur les courses avec drafting, c'est l'inverse. La course à pied est all-out alors que le vélo est très stratégique. A Verdun, la plus grosse densité que sur les précédentes courses a fait que ça s'est très bien organisé et la course a été intéressante. J'ai commencé mon ramassage scolaire d'athlètes isolés, et une fois que j'ai eu 4 athlètes dans ma roue, j'ai commencé à faire signe qu'il fallait faire la roue. J'ai pris mes responsabilités en tant que plus gros rouleur du groupe, et j'ai fait 75% des relais, afin de continuellement rattraper des cyclistes, autant qu'on en perdait, pour toujours être environ 5, et même 7 lorsque j'ai rattrapé Mathieu Pageau en fin de parcours. Notre groupe a été très efficace car j'ai eu beaucoup plus de pauses qu'à Joliette où nous étions deux à rouler, et c'était beau de voir notre roue se fonctionner aussi bien ! Devant, un peloton d'une douzaine d'athlètes a fait l'effort de revenir sur le trio de tête. Entre le premier et notre deuxième pack à 2'30'' derrière se trouvais Simon Lalonde, dans un effort solitaire. Et les lâchés derrière s'étaient organisés en un troisième pack.

   Bref, en posant le vélo, j'étais 15ème, et même si j'ai couru 30 secondes de plus que l'an dernier, je suis remonté jusqu'à la 10ème place tout doucement au fil des 5km. Tout le monde a un peu trop lâché de watts sur le vélo ce qui m'a permis de me glisser dans le top 10 de cette dernière course draft legal de l'année. Les voyants sont au vert dans les trois sports, je me sens entrainé en reposé, et sauf malchance je devrais avoir beaucoup de plaisir dans une semaine au 70.3 Timberman, avec un très beau plateau ! (O'Donnell, Potts, Griffin, Wurtele, Millward, Cunningham, Bowstead, Reid, ... ).

 

Top 10 au championnat provincial élite de triathlon à Verdun, très content de finir la saison de courses "draft legal"...

Posted by Sacha Cavelier on Sunday, August 9, 2015

GRAND PRIX DE VERDUN - 750M+20KM+5KM

1h01'12''

Nage : 9'55'' (1'19''/100m, 24ème temps)

T1 + Vélo + T2 : 33'11'' (12ème temps)

Course : 18'07'' (3'37''/km, 16,559km/h, 8ème temps)

10ème élite sur 59 partants.

Partager cet article

Published by sacha-cavelier-endurance-run - dans Récits de triathlons Sprint
commenter cet article

commentaires

SPONSORS

 

 

 

 

 

*******************************************************

Suivez-moi sur Strava

Sacha Cavelier


 

Instagram