Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 18:32

   Lors du 70.3 Chattanooga, j'étais blessé au genou, et j'avais fait la course relax. Lors du 70.3 Eagleman, il y avait une chaleur terrible, et je ne me suis pas plus affolé que ça quant à mon temps très lent. Mais après le 70.3 Tremblant, je dois me rendre à l'évidence, la forme est loin d'être là.

   Je savais déjà que j'étais dans un creux en course à pied à cause de mes temps un peu plus lent qu'en 2015 sur les courses sur route printanières. Et je savais aussi que mon niveau à vélo était inférieur à 2015, puisque j'ai placé mes vacances en France en septembre cette année pour être prêt pour l'Ironman de Barcelone en octobre. Du coup, je savais qu'il me manquait 4 semaines à 600-700km/semaine de vélo dans les bosses du sud de la France, mais je ne pensais pas que mon niveau serait si bas.

  Je roule entre 250 et 350km par semaine, mais en l'absence de voiture, je fais tout sur l'ile de Montréal, ce qui fait qu'il y a beaucoup de ville, de pistes cyclables, de plat et donc très peu de qualité dans le tas. Je me rends compte que ce volume-là maintenait mon niveau acquis en mai les années passées, mais n'est pas suffisant pour développer des qualités. Du coup, j'ai maintenu mon niveau pourri de sortie d'hiver. Les intervalles sur la piste de formule 1 ou sur la montée du Mt Royal ne sont pas suffisants je pense s'ils ne sont pas combinés avec des longues de qualité comme c'est possible en campagne ou dans le sud de la France. Bref l'an dernier j'avais roulé 2h17 à Tremblant et j'avais les jambes à peine entamées, prêtes à courir 1h21 sur la course à pied. Cette année, j'avais tablé plus sur du 2h20. Mais au final c'est 2h23, et surtout des jambes explosées et bonnes à rien.

   Commençons par le début. Cette fois-ci, je n'ai même pas un bon temps de nage pour me réconforter. Depuis quelques temps, je sortais à 3'-3'30'' de la tête de course. Cependant, Tremblant a été ma première nage en wetsuit depuis août 2015, et comme un débutant, je n'ai même pas pris la peine de plus ma pratiquer en wetsuit malgré les nombreuses occasions. C'était d'autant plus important à faire que j'ai fait des corrections technqiues dans mes gestes pendant l'hiver. Bref, j'avais mal aux épaules à mi-course, et je sors à 4'30'' de la tête, 30 secondes plus lent que l'an dernier, à la rue donc.

   Sur le vélo, j'étais à peine plus lent que l'an dernier, 40km/h pile au premier demi-tour à 35km. Je me disais que c'était dans les temps pour 2h20 vu les montées de la fin, mais après le demi-tour, je me suis rendu compte qu'il allait falloir composer avec le vent de face. A l'entrée des fameuses montées (Chemin Duplessis) au km 75, dès la première bosse, je crampe au deux cuisses. Le reste des montées ont été faites au ralenti pour ne pas cramper, et j'ai même dû m'arrêter dans la dernière, incapable de pousser sur les pédales. J'avais encore jamais eu une crampe sur le vélo en plus de vingt 70.3.

   Lorsque je pose le vélo, j'ai une douleur vive à chaque fois que je contracte mes quads, et je ferais avec du début à la fin. Je démarre la course à pied au bout de 2h55 de course et je me dis que si je sors 1h25 (ce que je sortais l'an dernier quand j'étais explosé et courrais en mode survie), je finirais en 4h20. Mais mon mode survie cette année c'est plus 4'30''/km. Bref, pas au niveau. Je ne peux même pas dire qu'il faisait chaud. Oui, on était à plus de 30°C, mais ça ne m'a pas inconforté. En fait c'est la température qu'on trouve sur 90% des tiathlons même au Québec. C'est plutôt 2015 qui avait été une course exceptionnellement fraîche, et donc rapide.

   Au cours de l'été dernier, en ayant à peu près n'importe quelle stratégie de course, n'importe quelle météo (vent, canicule, ...), je m'arrangeais pour finir sous les 4h20, et ce chrono là me semblait acquis. Mais rien n'est jamais acquis. Du coup, plutôt que de faire l'Ironman Tremblant le 21 août, je me inscrit au 70.3 Timberman le même jour, avec l'objectif de retrouver le niveau de 2015, ce qui semble déjà être un objectif énorme, mais plus réaliste que de faire l'Ironman Tremblant en s'entrainant sur le canal Lachine. Il me reste deux mois pour caler quelques longues de qualité le weekend !

   Hormis la claque du dimanche, le weekend de trois jours étais d'enfer avec la famille venue de france et la traditionnelle descente de la rivière rouge en canoë (le clébart a pas sauté à l'eau cette fois).

Les photos ici.

IRONMAN 70.3 MONT TREMBLANT - 1,9KM+90KM+21,1KM

4h30'45''

Nage : 27'36'' (1'27''/100m)

Transition 1 : 3'37''

Vélo : 2h23'28'' (37,639km/h)

Transition 2 : 1'06''

Course : 1h34'58'' (13,331km/h, 4'30''/km)

38ème sur 2705 finishers

17ème pro.

Partager cet article

Published by sacha-cavelier-endurance-run - dans Récits de triathlons 70.3
commenter cet article

commentaires

SPONSORS

 

 

 

 

 

*******************************************************

Suivez-moi sur Strava

Sacha Cavelier


 

Instagram