Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 19:18

   L'an dernier, j'avais participé au grand prix élite le samedi et gagné le sprint le dimanche. Cette année, j'ai relevé le défi de faire le triathlon olympique puis une heure après le sprint.

   En effet, plutot que de faire une course à fond, il valait mieux aller un peu plus lentement (allure 70.3) mais en faire plus, pour travailler mon endurance, ce qui me fait défaut ces temps-ci. Avec les bourses pour les trois premiers de l'olympique et du sprint, j'espérais aussi payer les frais (voiture, essence, inscription) de cette journée d'entrainement.

   Et ç'a été un entrainement très intense. La natation consitait en 8 tours dans le bassin creusé pour l'occasion avec une sortie à l'australienne pour passer sur un tapis compteur de tours à chaque fois. Courir après avoir nagé n'est pas un exercice facile. J'ai pu aussi pratiquer ma nage en combinaison, chose que j'ai -trop- laissé de côté ces derniers mois.

   Sorti 2ème de l'eau, j'ai ensuite tenu mon allure 70.3 sur le vélo tout en testant mon nouveau positionnement, beaucoup plus efficace et confortable. Je rentre 3ème en transition avec les jambes fraiches pour courir 3:45/km, pour allure espérée rêvée pour l'un des 70.3 de fin d'année. A ce moment je me dis que 3ème c'est parfait et que je touche une petite bourse tout en finissant mon entrainement. Mais je prends carrément la tête au bout de 3km, et gagne avec 1'30'' d'avance, plus qu'inespéré.

   L'heure qui a suivi a été assez stressante en terme de logistique (déménagement dans le parc à vélo, changement de numéro, signatures d'autographes, foule en délire...). En natation, je prends le même rythme que sur l'olympique et sors 3ème et l'idée de gagner deux courses en deux heures me traverse l'esprit, mais je redescend vite sur terre sur le vélo, car évidemment, le rythme des concurrents a été plus élevé. A force de me faire dépasser, je sors un peu de mon plan initial qui était de continuer à allure 70.3, et roule un peu plus vite, mais malgré ça, je suis 5ème en T2, et avec presque plus d'énergie pour la course à pied. Les 5km de course ont été faits plus lentement que l'allure 70.3, mais disons que j'ai travaillé mon allure de fin 70.3, quand je suis explosé et en mode survie. Je termine tout de même 8ème du sprint en courant sous les 4:00/km.

   Au passage, mon frère finit dans le top 10 de l'olympique avec trois séances de nage en 2016, mon vélo d'entrainement et un casque trouvé dans la rue. De nous deux, il serait plus Ali (Brownlee) que Johnny !

GRAND DEFI DE VICTORIAVILLE- 1,5KM+40KM+10KM

2h04'04''

Nage : 21'13'' (1'24''/100m, 2ème temps)

T1 + Vélo + T2 : 1h05'26'' (3ème temps)

Course 37'26'' (16,0028km/h, 3'44''/km, 1er temps)

1er sur 93 partants

1er homme 20-29 ans.

Partager cet article

Published by sacha-cavelier-endurance-run - dans Récits de triathlons Olympique
commenter cet article

commentaires

SPONSORS

 

 

 

 

 

*******************************************************

Suivez-moi sur Strava

Sacha Cavelier


 

Instagram