Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2022 2 02 /08 /août /2022 21:38
Pour ce long weekend du 4 juillet, les filles étant parties en visite au Québec, je me suis offert un camp d'entraînement digne de l'ancien temps. Le samedi, j'ai enfourché mon vélo pour 200 km à travers le paysage rural de l'Ohio, et j'ai atterri à Circleville, une ville qui, si elle venait à disparaître, ne désolerait que les cartographes qui devraient faire de nouvelles cartes. Dans le motel le moins cher du coin, le trou de balle dans la porte bouché avec du papier toilette restera gravé dans ma mémoire.
Le lendemain, je suis rentré à Athens en m'assurant de faire 122 km, pour donner 200 miles dans le système impérial. Un peu honteux de mon arrêt pour la nuit, car dans un temps pas si lointain, ces distances-là se faisaient d'une traite, je suis allé me secouer les jambes sur un 9 km, aussi pour estimer la distance que j'allais courir le lendemain avant épuisement.

Détails :

322,8 km

12h34'43''

25,66 km/h de moyenne

2511 m de dénivelé

199 W np

7214 calories

23-35°C

Ce lundi 4 juillet a donc été célébré noblement: Un marathon dans les trails de la forêt de Zaleski, sous une chaleur accablante. Complètement à l'ouest dans mon estimation des quantités d'eau que j'allais boire, je fais un premier détour au bout de 14 km pour re-remplir mon sac de 1.5 litres, puis un deuxième à 28 km. Malgré cela, je me retrouve à sec après un sentier long et difficile à 6 km de la fin de la boucle. Je demande alors de l'eau à une maison en pleine festivité pour achever ce 42 devenu 43.5 km. Mais ça ne suffira pas. Plus tard, c'est dans des poubelles que je trouverai finalement mon salut, puisque qu'une bouteille d'eau pleine avait attiré mon attention, logique survivante d'un party où le Mountain Dew avait probablement coulé à flot. 5h50 et 7 litres d'eau plus tard, j'allumais enfin le moteur de la voiture et quittais précipitamment le parking orné de fleurs en plastique de ce trou perdu appelé Mineral, sans demander mon reste, comme si je venais de braquer le dépanneur.

 

 

Partager cet article

commentaires

  • : Sacha Cavelier Triathlète
  • : Après une formation d'ingénieur en France, je combine le triathlon élite LD à un doctorat de 2015 à 2020 au Canada et Australie. Installé en Ohio, papa, je poursuis la route sur les ultra trails et triathlons en espérant être encore compétitif.
  • Contact

SPONSORS

 

 

 

 

*******************************************************

Suivez-moi sur Strava

Sacha Cavelier


 

Instagram