Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 05:08
081011-1828(001)081011-1815   Je suis donc parti de la presqu'île du Cap Ferret ce dimanche 9 octobre, avec déjà un marathon dans les pattes, dans le but d'avaler un maximum de bitume avant la date de mardi soir. Mon objectif initial était de rejoindre la mer Méditerranée, à Béziers. Après quelques kilomètres mon sac de 15 kilos sur le dos, et à la vue de ma vitesse moyenne, je ravalerais vite mes prétentions, surtout que cette pluie fine m'exaspérait, et me trempait de la tête aux pieds. La pluie a finalement cessé au bout de 40 kilomètres. Les jambes se démaganaient miraculeusement de ma course matinale au fur et à mesure de mon avancée. Au kilomètre 70, j'ai commencé à chercher un camping avec la nuit tombante. J'en ai trouvé un, annoncé 15 kilomètres plus loin, 15 kilomètres que j'ai du faire à la lueur de la lune et de ma lampe frontale. Je ne gouterais au luxe de m'écrouler dans ma "mini tente" qu'après 88,4km et 3h39' de pédalage.
111011-0832101011-1654   Malgré la pluie fine qui s'est à nouveau invitée pendant la nuit, j'ai passé la plus longue nuit depuis mes six ans, 10h30. Pas la plus confortable. Et après avoir remis mes habits trempés, replié ma tente trempée et mon sac de couchage à moitié trempé, j'ai repris la route humide, le moral au ras du sol. Le soleil, après quelques timides apparitions, s'est définitivement installé avant que je n'arrive à Agen. Le moral revient enfin. Après avoir cassé la croûte, le casse-croûte cycliste, saucisson-camembert, j'ai pris le canal du midi sur une bonne centaine de kilomètres, une piste cyclable longeant le canal dit du midi jusqu'à Toulouse et au-delà. A quelques dizaines de kilomètres de Toulouse, je passe ma deuxième nuit, après 204,5km,  8h48' de selle en guise de cadeau pour fêter mes 23 printemps.
   Voilà enfin le mardi. Un épais brouillard matinal rafraichit l'atmosphère. Je ne roule que 33,3km en 1h34' jusqu'à Toulouse, car une grève de la SNCF complique mes plans. Je ne peux pas prendre le risque d'aller plus loin, au risque de ne plus trouver de gare avec des trains pour Avignon. Déjà, après être arrivé à 11h  à la gare de Toulouse, je n'arriverais à Avignon qu'à 22h... Toulouse marquera donc la fin de ce petit voyage, avec l'objectif rempli de borner après un marathon. 326,2km à travers l'Aquitaine et les Midi-Pyrénées, en 14h01'.
101011-1806Détails :
326,21km

14h01' pour couvrir la distance

soit 23,273km/h de moyenne.

Les photos ici.

Le parcours ici.

Partager cet article

Published by sacha-cavelier-endurance-run - dans Récits de défis de vélo de route
commenter cet article

commentaires

SPONSORS

 

 

 

 

 

*******************************************************

Suivez-moi sur Strava

Sacha Cavelier


 

Instagram