Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 13:32

    Je n'ai jamais eu vraiment l'occasion de participer à des cross. En France, la saison des cross coincide avec celle des trails, et j'ai toujours pris plus de plaisir à courir dans les montagnes. Ce premier hiver au Québec est donc l'occasion de découvrir cette discipline. Mon premier cross a été celui des couleurs, où j'ai découvert avec plaisir un parcours difficile dans le sable la plupart du temps. Cette fois-ci, le cross Boreal a un parcours bien plus facile et roulant à travers le bois de L'Ile Bizard. Les quelques difficultés viennent plus des côtes du parcours.

   Ce matin, malgré la température proche de zéro, le temps ensoleillé donne des conditions idéales de course. A priori, ce sera ma dernière compétition de Novembre, et quasiment de 2012. Alors j'ai bien envie de tout donner. Lorsque le départ est lancé, dans une montée, je me sens d'entrée de jeu en très bonnes jambes. Cette sensation ne disparaitra pas de la course, cela est en partie dû au froid qui doit sûrement anesthésier les muscles, il faut dire que je suis un des rares à courir en cuissard court. Passée la première montée, un groupe de coureur se forme. A ma grande surprise, les jeunes spécialistes de cross ne sont pas agressifs dans les premiers kilomètres, et j'arrive assez bien à suivre le groupe. En fait ma stratégie consiste à toujours être deuxième dans ce groupe de tête, et donc à calquer mon rythme sur le coureur qui décide de prendre la tête. Toutes les cinq minutes, un nouveau coureur prends la tête. Etonné par ce rythme que j'arrive à suivre, je sens dès le deuxième kilomètre que j'ai quelque chose à jouer dans cette course. Les kilomètres sont rapides, en 3'20'', 3'25'', mais c'est principalement dû au faux-plat descendant jusqu'à la mi-parcours. Je reste sagement dans le groupe jusqu'à ce point, où le faux-plat devient montant.

boreal-xcountry-2012a-500x367.jpg   Je me contente de garder un rythme soutenu dans les premières pentes ascendantes, et cela suffit à éclater le peloton. Je fais cavalier seul en tête, mais j'entends que le deuxième n'est jamais très loin. J'ai donc un peu de pression sur la deuxième moitié, espérant que je ne suis pas parti trop fort, car si je casse, le deuxième ne fera qu'une bouchée de moi. Je résiste avec de très bonnes sensation, suivant le vélo ouvreur du parcours. A un kilomètre de l'arrivée, la dernière côte, la plus dure, me fait exploser le coeur dans ma poitrine. Mais à son sommet, je me retourne, et constate que j'ai assez d'avance pour franchir la ligne le premier, surtout qu'il y a devant moi une belle descente dans laquelle on ne pourra pas me rattraper. Je termine ainsi en 35'09'' avec 14 secondes d'avance sur le deuxième, très satisfait de mes sensations, et de ce parcours enchanteur. Mais la cerise sur le gâteau viendra plutôt du banquet gastronomique de l'arrivée trop souvent oublié sur les autres courses au Québec, malgré le faible coût de l'inscription de la course d'aujourd'hui.

COURSE X-COUNTRY DE BOREAL - 10KM

35'09''

17,070km/h,  3'31''/km

1er sur 322 finishers

1er homme 20-29ans.

Partager cet article

commentaires

SPONSORS

 

 

 

 

 

*******************************************************

Suivez-moi sur Strava

Sacha Cavelier


 

Instagram