Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 16:55

   Durant les mois de mars et d'avril, je suis parti à la chasse aux records sur 10km et demi marathon. Les courses de Lasalle et St Laurent devaient être mes deux chances pour briser mon record personnel de 35'36''. En fait, j'avais un projet plus ambitieux de briser le 35' sur cette distance.

 

LASALLE :

   Il me fallait donc partir à 3'30''/km. C'est le pace que j'ai trouvé rapidement dès les premiers kilomètres. Cependant, j'ai vite compris que ce serait dur à tenir jusqu'au bout,. En général j'aime en garder sous le pied sur la première moitié, et cette fois je sentais que commencer à puiser dans les réserves pour ne serait-ce que garder le rythme. Au passage, c'est ma deuxième course avec mes Zoot Ultra Race, et maintenant que mes pieds se sont fait à elles, c'est un plaisir de pouvoir utiliser la dynamicité de ces chaussures. Elles possèdent une plaque de carbone dans les semelles qui renvoient l'énergie à chaque foulée, et donne une impression de courir sur des ressorts. C'est un régal, et surtout une grosse différence avec mes chaussures précédentes. Elles s'enfilent comme des pantoufles et maintiennent le pied à merveille, j'ai donc hâte d'essayer de les chausser en mode éclair dans la transition d'un triathlon. Elles me portent ainsi jusqu'à la première moitié en 17'45''. J'a à ce moment là une quinzaine de secondes de retard, mais ce qui est encourageant, c'est que malgré la sensation d'avoir fait ce premier 5k à bloc, j'ai trouvé les ressources necessaires pour accélérer et faire un split négatif de 15 secondes. Je suis déçu certes d'être passé si près du but, mais j'ai aussi fait la course entièrement seul, notamment dans les parties venteuses. Ma seule motivation était de récupérer les coureurs que j'avais en ligne de mire et qui était partis trop vite. Je me dis aussi qu'à la course de St Laurent dans une semaine, en formant un pack de coureurs "sub 35", l'objectif est atteignable.

COURSE ET MARCHE POPULAIRES DE LASALLE - 10KM

35'16''

17,013km/h,  3'31''/km

14ème sur 755 finishers

7ème homme 20-29ans.

 

ST LAURENT :

8651198840_bd29b14a25_b.jpgTrois semaines plus tard, me voilà donc avec mon pack de coureurs ayant le potentiel de briser la barre du 35' : Fred (meilleur 10k en 34'37''), Guillaume, Mathieu (meilleur 10k en 35'12''), et JP (meilleur 10k en 35'40''). Cependant le vent risque de nous gêner, car le parcours est assez exposé. Dans la cohue du départ, le pack en question a du mal à se former, et finalement Guillaume, Fred et Mathieu sont 30m devant moi et JP. Il faut dire qu'énormément de coureurs sont partis trop fort et ç'a été trop dur de se trouver. C'est d'ailleurs quelque chose que j'ai du mal à comprendre, car moi, avec ma jeune expérience, j'ai déjà compris qu'il fallait partir sur le pace voire en dessous pour faire de bonnes courses, et je ne comprends pas pourquoi des gens plus expérimentés se retrouvent devant moi au premier kilomètre alors qu'à la fin ils finissent derrière moi de trois minutes. Par exemple, je dois être 40ème au premier kilomètre, et 12ème à l'arrivée. Bref, tous ça pour dire que c'est plutôt avec JP que nous avons pris des relais sur le rythme de 3'30''/km, essayant de nous rapprocher de nos amis en avant, mais sans jamais les atteindre. Le vent nous épuise un brin et nous avons un peu de retard à mi-course, rien d'allarmant, sauf que j'ai moins d'énergie que d'habitude et je sens le contrôle de la course m'échapper. Peu après le kilomètre 7, JP accélère, et me prends quelques mètres, je me dis que c'en est finit de moi, car je vois le retard qui s'accumule, et je sais que je ne retrouverai pas l'énergie nécessaire pour bien finir. Je ne comprends pas trop d'où viens cette fatigue, car je me suis reposé plus que d'habitude avant la course, et le vent n'explique pas entièrement les 50 secondes de trop lorsque je franchis la ligne d'arrivée, 20 secondes derrière JP. Je dois donc me contenter d'un record de 35'16'' d'il y a trois semaines, et je devrai patienter jusqu'en juillet ou octobre pour tenter de briser ce 35 sur un parcours plat. J'ai en tout cas tout donné sur ces deux tentatives, et ne doit pas être déçu d'un record de 20 secondes 5 mois après l'ancien. Il faut juste que je révise un objectif de 1h19' au demi-marathon de Montréal plutôt que 1h17'.

a8651201504_8620df0b70_b.jpg

COURSE DE ST LAURENT - 10 KM

35'49''

16,752km/h,  3'34''/km

12ème sur 594 finishers

6ème homme 20-29ans.

 

CLASSIQUE MEC A LONGUEUIL :

   Ce dernier 10km du printemps était plus un entrainement qu'une course. Le but était de tester ma récupération après une longue sortie d'entrainement marathon la veille de presque 30km avec des allures marathon. Bien que les jambes avaient l'air d'être assez correctes, sans trop de douleurs, je n'ai pas réussi à prendre le pace demi-marathon comme prévu. J'ai même lutté pour courir en bas de 4'00''/km mais au final je suis satisfait d'avoir pu pousser un peu la machine, grâce au dossard et à la linge d'arrivée, chose que je n'aurai pas fait seul en entrainement.

   Cette course était aussi endeuillée par les évènements sanglants de Boston, comme toutes les courses dans le monde ce jour-là, et les couleurs du deuil parmi les couleurs étaient logiquement le jaune et le bleu. Il est clair que les responsables des actes de lundi dernier ont été réalisés par des gens dont des valeurs comme la fraternité, la tolérance, l'accomplissement personnel, la réussite, le partage, la liberté, la solidarité, le respect sont des notions complêtement étrangères, car ce sont ces valeurs là qui étaient représentées à Boston, lundi lorsque des milliers de personnes d'origines différentes, de cultures différentes, de classes sociales différentes, de religions différentes, de nationalité différentes, enfilaient la même panoplie et partageait la même route de 42,195km avec un même but.

   En septembre, j'avais fait le même type de week end sauf que j'étais arrivé à sortir un 38'15'' sur mon 10km le dimanche matin. Mais je ne suis pas tant inquiet que ça car je ressors de ces grosses dernières semaines d'entrainement avec des jambes sans douleur (volume horaire hebdomadaire des quatre dernières semaines : 24h, 24h, 22h, 22h), ce qui n'était pas le cas la semaine de la course de St Laurent où du coup j'étais plus inquiet. Maintenant que le plus dur est fait, j'ai deux semaines que je vais prendre très relax, afin de performer au demi-marathon de Montréal et de m'amuser au marathon de Toronto.

CLASSIQUE MEC A LONGUEUIL - 10KM

39'00''

15,385km/h,  3'54''/km

6ème sur 143 finishers.

Partager cet article

commentaires

SPONSORS

 

 

 

 

 

*******************************************************

Suivez-moi sur Strava

Sacha Cavelier


 

Instagram