Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 23:14

   Après une longue hésitation entre le Québec méga trail et le duathlon de St Lambert, j'ai finalement opté pour le duathlon, décidant que mon entraînement du printemps était plutôt porté sur le duathlon et triathlon, surtout que cette épreuve se déroulait à 6km de chez moi. Je me suis donc rendu à vélo sur le lieu de départ, à St Lambert, avec un objectif de podium comme toujours sur les duathlons de niveau peu relevé. Le parcours de 20km de vélo a été modifié en un parcours de 18km (six tours de 3km) suite à des travaux, ce qui est compensé par les boucles de course à pied de 2,7km au lieu de 2,5km. Ainsi, ce duathlon est plutôt un 5,4km de course, 18km de vélo et 2,7km de course.

   Lorsque le départ est donné, comme d'habitude beaucoup de coureurs partent très vite, trop vite. J'arrive tout de même à sortir assez tôt du peloton de coureurs. Un duathlète prend un rythme trop rapide pour moi devant, et je me contente de le suivre en deuxième position de loin. J'entends que juste derrière moi un autre coureur n'est pas loin. L'intégralité du parcours de 5,4km se passe ainsi, et c'est à quelques centaines de mètres de la transition que mon coureurs de derrière se décide à me passer devant et sort quelques secondes avant moi du parc à vélo, time trial entre les jambes et casque profilé sur la tête.

   Sur ce parcours de 3km à effectuer six fois, un bon kilomètre se fait vent dans le dos à plus de 45km/h en ligne droite. Ensuite, lorsque le parcours s'infiltre dans les quartiers de St Lambet, de nombreuses relances cassent la vitesse moyenne. Je suis donc en troisième position juste derrière le deuxième pendant un tour, mais ce dernier accélèrera dès le deuxième tour, et je en le reverrai plus. Je méforce donc pendant les cinq autres tours à garder du rythme avec pour seule indication de mon intensité les autres coureurs du triathlon sur le même parcours que je double. Je commence à me résigner à ma troisième place, lorsque dans les 200 derniers mètres, j'aperçois le coureurs qui était parti très rapidement en course à pied. J'ai réussis à le rattrapper et donc j'ai trouvé une motivation supplémentaire pour la dernière boucle de course à pied. En sortant de l'aire de trnasition, il a une vingtaine de mètres d'avance sur moi. Je prends un gel pour me donner un regain d'énergie et pars à sa poursuite. Mais malgré tous mes efforts, je ne parviens pas à lui prendre un seul mètre. Dans le dernier kilomètre, je tente le tout pour le tout dans une dernière accélération, du moins j'essaie, mais les muscles de mes jambes sont comme à leur rendement maximal, impossible de forcer plus, fatigués par la partie vélo. Même en modifiant ma foulée, en diminuant mes pas et en augmentant leur fréquence, tactique souvent gagnante, je suis à quelques décamètres derrière sans espoir de lui revenir dessus. C'est donc avec un peu d'amertume que je finis troisième loin devant le premier mais qu'à 13 secondes du deuxième. Je suis tout de même satisfait de mon objectif atteint, de mes temps de course, mais le temps de vélo n'est pas dans les meilleurs. Peut être le faute aux relances assez nombreuses dans lesquelles je ne suis pas bon, où à encore trop de fatigue des derniers triathlons longue distance, fatigue qu'il va falloir évacuer pour performer dans une semaine au demi-ironman de Magog.

 

DUATHLON DE ST LAMBERT - 5KM+18KM+2,5KM

1h00'23''

Course à pied 1 : 19'06'' (15,707km/h, 3'49''/km, 3ème temps)

Transition 1 + Véloroute +  Transition 2 : 30'41'' (5ème temps)

Course à pied 2 : 10'36'' (14,151km/h, 4'14''/km, 3ème temps)

3ème sur 69 arrivants

1er homme 20/24 ans.

Partager cet article

Published by sacha-cavelier-endurance-run - dans Récits de duathlons Sprint
commenter cet article

commentaires

SPONSORS

 

 

 

 

 

*******************************************************

Suivez-moi sur Strava

Sacha Cavelier


 

Instagram