Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 20:26

Sans titre

2014-08-16 15.30.47   Je m'étais inscrit à Timberman l'hiver dernier dans l'optique d'aller chercher mon meilleur temps de 2014 sur la distance, car dans mes souvenirs, le parcours était le plus facile que j'ai eu à faire jusqu'à présent (j'avais fait 4h35 sur ce parcours en 2012 avec mon vélo classique Giant en aluminium). C'est aussi  un grand rendez-vous des québécois, ça parlait quasiment plus français qu'anglais en plein coeur du New Hampshire. J'ai aussi testé une manière différente de m'entrainer avec un bloc très spécifique à la distance fin juillet, puis beaucoup d'intensités dans les deux dernières semaines avant la course : Deux sprints (Terrebonne et Verdun), et deux courses sur route en entrainement (5km Dollard-des-ormeaux en 17'12'' et le 10km de la coupe Dix30 à Brossard en 36'12'').

   La chose que je déteste avec WTC est que pour des raisons obscures, les groupes d'âge les plus rapides partent en dernier, une heure après les pros dans mon cas (25/29 ans), et nous passons la course à risquer notre vie à doubler à 40km/h des gens en plein milieu de la route, où à rentrer dans des gens plus lents sur la nage. C'est assez pénible. Bref, je suis parti dans la dixième vague environ à 8h06, espérant qu'il ne fasse pas trop chaud à 11h pour ma course à pied.

   Mon but était de confirmer que j'étais capable de nager en 27' comme à Saint Andrews, car l'eau n'étant pas salée, la flottaison diminuée demandait de bons efforts pour ce temps de nage. J'ai inhabituellement nagé en zigzag, alors que je trouve normalement de belles lignes droites, et j'ai dû redoubler d'efforts pour sortir en 27'55'', de justesse. Ce qui est encourageant c'est que j'ai des dizaines de secondes à aller chercher en nageant plus droit.

   Sur le vélo, le but était de casser mon temps de 2h20 de Saint Andrews, grâce au parcours plus clément, et même d'approcher le 2h15. Avec les petiteszex5f8lz montées du début, la moyenne ne voulait pas décoller à plus de 35km/h. Heureusement, au kilomètre 22 s'ensuivaient 23km de faux plat descendant (45-50km/h) suivi du retour, 23km de faux plat montant (40-43km/h) qui ont fait décoller la moyenne jusqu'à 39,6k/h. Au début de cette portion de plat, j'ai ratrappé le premier de mon groupe d'âge, et nous avons pris des relais "mentaux" tout le long de la portion plate, c'est-à-dire que j'étais 7 mètres derrière lui, mais dès qu'il rentrait dans un faux rythme ou avait une baisse d'énergie, je le doublais et lui à son tour s'accrochait derrière moi à 7 mètres en respectant les distances légales, et ainsi de suite. Ce qui fait qu'aucun de nous n'a connu de ralentissement pendant cette portion et nous avons glâné du temps précieux. J'ai compris à ce moment là toute l'importance du fameux Kona train, les pros qui se suivent sur le vélo à Hawaï. Malgré la fraîcheur, j'ai suivi mon plan de nutrition habituel, une gourde aux 20km. Sur la fin de la portion plate, j'ai perdu mon collègue et me suis retrouvé en tête de mon groupe d'âge. Je ne m'attendais pas à avoir autant de côtes sur la fin, le parcours était plus difficile que dans mes souvenirs. J'ai dû travailler très fort pour conserver mon 39,6 de moyenne, et j'y ai laissé plus de plumes que je ne le pensais. A 15km de la fin du vélo, je ratrappe mon ami JP parti dans un vague précédente, et ça le motive à me suivre jusqu'à la fin. J'arrive un peu brisé en T2 mais avec un beau 2h16' de vélo ! Cela me conduit à la 8ème place au général au moment où j'enfile mes chaussures de course, mais je sais que la course n'est pas mon point fort.

573ksl0x   Dans la transition, j'ai peur de la suite car je n'ai jamais autant poussé sur le vélo dans un 70.3, et j'aurais dû me résoudre au fait que la fin était plus dure que dans mes souvenir et me contenter d'un temps plus proche de 2h20. Cependant, pour la première fois depuis longtemps, je commence à courir sans début de crampes, signe que l'alimentation et hydratation sur le vélo (et la fraîcheur de l'air) ont été bien maitrisées. Je pars alors sur le pace de 4:00/km initialement prévu. Tout s'est bien passé, aucune crampes et alimentation qui passe à merveille, jusqu'au kilomètre 11 où j'ai commencé à payer mes efforts cyclistes par une baisse d'énergie. Le pace est tombé à 4:20 pendant 5km et j'ai vu JP me revenir dessus. Au dernier demi-tour, synonyme de retour définitf vers l'arrivée, j'ai décidé d'essayer de réaccélérer sur les 5 derniers kilomètres. J'ai plutôt réussi mais JP est tout de même parvenu à me dépasser à 3km de l'arrivée, ce qui m'a poussé à sortir de ma "zone rouge" pour ma "zone noire". Ce fût donc un échange de services (je l'ai boosté sur lé vélo, lui sur ma course) très gratifiant ! Malgré la fatigue, unqyw5i99h rapide calcul à chaque panneau de mile me donnait un éventuel sub 4h17. Je n'ai rien laché jusqu'à l'arrivée, et quand je l'ai aperçu, avec 4h16'15'' à ma montre, je suis sorti de ma "zone noire" pour ma "zone noire avec des lumières clignotantes rouges et un signal d'alarme sonore", et en sprintant, j'ai franchis l'arche de justesse en 4h16'55'' complètement vidé.

   Ce temps gomme le 1h28' un peu moyen sachant que je m'entraine depuis le début de la saison pour du 1h24'. j'aurais au moins aimé un 1h26' comme à Saint Andrews. J'ai clairement payé mon entêtement sur le vélo, mais les gros points positifs sont l'absence de crampes, le fait que quand je casse au milieu de mon 21k, je sors tout de même un 1h28 qui était mon meilleur temps la saison passée, et surtout que je trouve les ressources pour finir fort les derniers 5km.

   Pendant la course, je n'ai pas pu suivre un gars de mon groupe d'âge, trop rapide, et finis donc 2ème de ma catégorie, 7ème amateur, et 14ème au général. Je me qualifie aussi pour les championnats du monde en Autriche l'an prochain, de justesse, car avec 30 slots sur la course, seul les premiers ou deuxièmes pour les groupe d'age les plus nombreux avaient leur place. J'ai d'autres plans pour l'an prochain que l'Autriche, et me concentre plutôt sur ma course à Mont Tremblant dans trois semaines, où l'objectif sera de refaire la même chose avec 2 minutes de moins sur la course.

10608921 10152363670611656 369025535 n

IRONMAN 70.3 TIMBERMAN - 1,9KM+90KM+21,1KM

4h16'55''

Nage : 27'55'' (1'28''/100m, 56ème temps)

Transition 1 : 1'57''

Vélo : 2h16'45'' (39,488km/h, 7ème temps)

Transition 2 : 1'39''

Course : 1h28'39'' (14,281km/h, 4'12''/km, 34ème temps)

14ème sur 2277 partants

2ème homme 25/29 ans.

 

Partager cet article

Published by sacha-cavelier-endurance-run - dans Récits de triathlons 70.3
commenter cet article

commentaires

SPONSORS

 

 

 

 

 

*******************************************************

Suivez-moi sur Strava

Sacha Cavelier


 

Instagram