Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 10:46

   Il y a beaucoup de courses assez roulantes où j'ai déjà fait de bons résultats, voire des podiums. Mais je n'ai jamais ressenti le besoin d'écrire à leur sujet, car je considère que sur ces courses, les coureurs de bons niveaux n'étaient pas présents, ou alors en petit nombre, ce qui explique un bon résultat de ma part sur des courses plutôt plates où je n'ai pas l'habitude d'exceller. C'est peut être le cas du kingdom run, une course à la croisée de la route du trail, un 20km sur de large chemins de terre vallonnés. Mais il y avait ce jour là une odeur particulière : celle de la dernière course de l'année 2011 aux Etats Unis, celle du premier 20km de mon frère de 15 ans, celle d'un petit road trip le temps d'un weekend. Beaucoup de senteurs qui donne envie de raconter cette épopée.

   Tout a commencé un vendredi soir à la coupe Rogers de Tennis de Montréal. Après avoir longtemps regardé les meilleurs mondiaux s'affronter, nous sommes rentrés, mon frère et moi, vers minuit, à mon appartement de Montréal. Nous avons alors jeté dans la voiture de location une paire de basket, pleins de pâtes, ma combi de triathlon, et nous sommes partis un peu avant une heure du matin vers les Etats Unis, terre de l'extrême. La folle journée s'est terminée à 3h du matin, heure à laquelle nous avons rejoint la petite ville d'Irasburg, dans le Vermont... Pour une courte nuit dans la voiture.

   Le lendemain, à 7h, réveillés par les premiers rayons du soleil, nous regagnons la place du village pour nous inscrire à la course du kingdom run. Nous serons 34 coureurs sur la distance du 20km. Il fait déjà très chaud à 8h du matin, lorsque le coup de feu est donné. Dès le départ, une demi-douzaine de coureurs prennent la tête de la course avec un rythme très soutenu. Je les suis à distance avant de les laisser filer dans les premières montées, car je ne veux pas laisser des plumes dès les premiers kilomètres. Malgré ça, j'en rattrape et en double quelques-uns au kilomètre 5.  D'autres me doublent un peu plus loin. Je gère alors mon allure et profite des paysages et de la campagne. Mis à part le premier et le dernier kilomètre de course sur le bitume, toute la compétition se déroule sur un large chemin de terre traversant bois et champs.

301252_206752789381789_100001412079480_593628_5688126_n.jpgMon frère Valentin passant la finish line.

   Au bout de 43', j'atteins le U-turn, le demi tour. Nous sommes au kilomètre 10, et il va falloir faire le même circuit en sens inverse. J'ai un petit coup de moins bien à ce moment-là. La chaleur m'a fait puiser dans mes réserves, plus que prévu. Alors pour passer le temps, j'encourage les autres coureurs en sens inverse, notamment mon frère. J'utilise au mieux les descentes pour récupérer, et bien vite, au kilomètre 15, je suis à nouveau d'attaque pour en finir avec cette course. J'accélère légèrement, rattrape un peu de retard, et arrive finalement dans la dernière côte de la course, dans le village d'Irasburg. Je n'ai doublé personne sur cette deuxième partie, mais personne ne m'a doublé. Je franchis la ligne d'arrivée en 1h27'17'', à peine plus de temps sur la deuxième moitié que la première. Je suis 5ème de la course, et mon frère arrive peu de temps après, en 2h02'07'', pour son premier 20km. En France, il n'a même pas l'âge légal pour cette distance (maximum 15km à 15 ans). On a été taillés dans le même arbre.

   C'est un régal de finir la matinée en se goinfrant de tous ces cookies, sandwiches, et autres plats américains si délicieux lorsque préparés par les habitants d'un village de campagne. On aura même droit à la glace avec coulis brulant de bleuets au dessert. Bref, je garderai un magnifique souvenir de cette course. la suite de la journée s'est déroulée avec un petit bout de route jusqu'à Burlington, au bord du lac Champlain. Nous y dormirons à nouveau dans la voiture, et le dimanche, avant de repartir vers Montréal, j'aurais droit à une petite partie de soccer avec les joueurs locaux, et à un peu de nage en combi dans le lac Champlain, sans pour autant y voir Champ, le monstre qui y habite.

291934 2115973152183 1631353001 2086799 1955504 nAu lac Champlain...

THE KINGDOM RUN - 20KM

1h27'17''

13,748km/h, 4'22''/km

5ème sur 34 finishers

2ème men 14/29 years.

Partager cet article

commentaires

SPONSORS

 

 

 

 

 

*******************************************************

Suivez-moi sur Strava

Sacha Cavelier


 

Instagram