Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 12:37

10646869 513052385505597 178805055740016925 n10433944 513717618772407 4047423498339343482 n    J'ai découvert cette année qu'en prenant une semaine de récupération quasiment sans entrainement après un demi-ironman, je pouvais sortir une bonne course sur un olympique. Ç'a été le cas pour le triathlon de Sherbrooke, alors j'ai un peu retenté la même chose à Valleyfield. D'un autre côté, cette course à Valleyfield était importante à cause du fait que c'était le championnat provincial sur le format olympique, et en tant que dernière étape de la coupe du Québec, il y avait des points à prendre pour le classement final. Mais je ne me mettais aucune pression, en m'autorisant une mauvaise course en cette fin de saison chargée, sachant que je ne considère pas avoir eu de vraiment mauvaise journée cette année, même si j'ai un peu joué avec le feu avec des courses rapprochées.

10460312 513717268772442 2125757541525445883 n   Le départ a été donné à 7h du matin, une mauvaise idée10592795 513717322105770 4905136151727413276 n selon moi pour deux raisons : Pour les gens de Montréal, et c'est loin d'être la ville la plus éloignée de Valleyfield, il fallait se lever à 4h15 du matin ! Aussi tôt que pour les IronMans et 70.3 ! Et de plus, 75% du parcours de nage s'est fait avec le soleil levant, autrement dit, on ne voyait rien lorsqu'on sortait la tête de l'eau ! Un calvaire pour se repérer sur le lac, on ne voyait les bouées que lorsqu'on était à deux mètres d'elles. Par contre, un avantage de cette nage à Valleyfield, est que le parcours était un rectangle, avec un le plus grand côté au bord de la berge, courant de face très faible, et l'autre grand côté, au milieu du lac, courant dans le dos assez fort. Les temps ont vraiment été bons ! Pour ma part j'ai eu du mal à trouver mon rythme dès le début, avec de la fatigue dans les épaules. Je ne 10351675 513717582105744 1036702916886223419 nme voyais pas dans un grand jour, et même avant le départ, a motivation était moyenne. Si ma chérie n'était pas venue me supporter et me prendre en photo, je n'aurais jamais pu me botter le cul après les 500 premiers mètres de nage où j'étais largué par le groupe de tête ! Finalement, j'ai retrouvé de l'énergie et le goût de forcer, et suis rentré dans un pack de nageurs, pour sortir avec eux à deux minutes des premiers. Et finalement à la sortie de l'eau, mon temps de nage  m'a motivé à repartir dans la course.

   Sur le premier tour de huit, j'ai constaté que j'avais vraiment du retard à rattraper sur les trois gars devant. Mais en voyant que je reprenais 15-20 secondes par tour, je me suis dit que c'était jouable, et je suis resté patient. Les jambes allaient bien sur le vélo, j'ai roulé 5 minutes plus vite que l'an passé (merci les roues BlackAce et les gels Pro Circuit !), ce qui me convainc que j'ai fait beaucoup de progrès sur ce type de parcours qui n'était pas à mon avantage avant (plat, avec beaucoup de virages). Je rejoins le premier dans la transition, avec le deuxième temps vélo de la course à quelques secondes du meilleur temps.

   En transition, j'enfile mes Zoot "orthopédiques" Kalani : Mes chaussures de l'an dernier avec les morceaux aux endroits de frottement (talon) découpés, car j'ai toujours des plaies douloureuses datant de Timberman, la semaine passée ! Je me suis très vite retrouvé en tête de la course, et au premier demi-tour au bout d'un kilomètre, j'ai constaté une avance de 1'40'' sur mon principal adversaire, Philippe Reynolds, qui est moins près que ça d'habitude après le vélo ! Ces 1'40'' m'ont tout de même réconfortées, et durant le premier tour, je me voyais gagner la course, un peu trop vite, car au 10643422 10152565060121999 30719175 ndemi-tour du 2ème tour, ce n'était plus que 1'10'' d'avance que j'avais. Après un rapide calcul, j'allais être attrapé dans le dernier tour. Et j'ai eu beau pousser le pace, ma belle a eu beau crier de toute ses forces, je me suis fait doubler à 1500m de l'arrivée, incapable de suivre le rythme d'enfer de Philippe ! Pour donner un ordre d'idée, j'ai couru 36'58'' et malgré ça je me suis fait reprendre 1'40'' ! Je termine donc 2ème mais loin d'être déçu, avec des meilleurs temps dans les trois disciplines par rapport à l'an passé et surtout un PB sur la distance de 2h00'41''. Je n'aurais pas pu courir une seconde de mieux, le résultat est très logique, Philippe voit ses efforts d'entrainement depuis juillet récompensés. Et je suis moi aussi très bien récompensé avec une seconde place au championnat provincial olympique (deux semaines après une première place au championnat sur format sprint), en me retrouvant en tête du classement de la coupe du Québec, et surtout avec de superbes photos : https://www.facebook.com/GwendolinePichardPhotography

   Le petit bonus de cette saison sera la course du 7 septembre à Mont Tremblant. Encore une fois, j'ai eu une saison que j'étais loin d'espérer, alors côté performance je ne me mets pas de pression à part pour avoir une belle expérience et du plaisir. Mais je prends bien du repos d'ici là pour quand même mettre toutes les chances de mon côté.

10621866 10152565062246999 1903728999 n

TRIATHLON DE VALLEYFIELD - 1,5KM+40KM+10KM

2h00'41''

Nage : 19'56'' (1'19''/100m, 4ème temps)

Transition 1 + vélo + transition 2 : 1h03'49'' (2ème temps)

Course : 36'58'' (16,231km/h, 3'41''/km, 5ème temps)

2ème sur 265 partants

1er homme 25/29 ans.

Partager cet article

Published by sacha-cavelier-endurance-run - dans Récits de triathlons Olympique
commenter cet article

commentaires

SPONSORS

 

 

 

 

 

*******************************************************

Suivez-moi sur Strava

Sacha Cavelier


 

Instagram